Veuillez sélectionner le rapport que vous souhaitez consulter.
All_reports
Vous avez 30 secondes pour convaincre vos clients potentiels parlant une langue étrangère d’acheter votre produit. Tout votre matériel traduit doit donc être parfait au premier contact. Voici 10 questions qui vous aideront à choisir un service professionnel de grande qualité qui vous fournira des traductions parfaitement adaptées à vos besoins.

  1. Plusieurs cabinets de traduction ne vous fourniront pas d’estimation sans avoir d’abord vu les documents à traduire. Demandez-leur alors leur tarif par millier de mots.
  2. Le tarif donné est-il pour le nombre de mots dans la langue source ou la langue cible? Quelle est la différence? Si votre document est traduit de l’anglais au français québécois, la version française sera la langue cible et le français contient habituellement environ 10 % plus de mots que le document source en anglais.
  3. Le cabinet de traduction vous a-t-il donné un prix fixe ou y aura-t-il des frais supplémentaires plus tard?
  4. Les traducteurs du cabinet sont-ils qualifiés? Quel est le processus de sélection des traducteurs?
  5. Les traducteurs traduisent-ils vers leur langue maternelle, sont-ils au courant des tendances culturelles dans leur langue d’origine?
  6. Si votre échéance est dépassée, devrez-vous payer un supplément? Si oui, pourquoi et combien?
  7. Le tarif de traduction inclut-il la relecture par un autre linguiste?
  8. Si votre traduction est propre à une industrie ou une technologie particulière, le traducteur connaît-il bien le sujet?
  9. Dans quel format le fichier traduit vous sera-t-il retourné?
  10. S’il s’agit d’un projet important ou de grande envergure, obtiendrez-vous un échantillon de la traduction?

Posez ces dix questions aux cabinets de traduction que vous considérez. Vous obtiendrez l’information dont vous avez besoin pour faire un choix avisé et obtenir des traductions de grande qualité la première fois sans tracas ultérieurs.

 

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – Copy & paste this to your business letterhead. Make sure it includes your toll-free number, your email address for info/queries, your office address, and your website URL.

  1. Utilisez la traduction machine (TM) uniquement pour les documents qui ne sont pas sensibles. Google Translate et Bing enregistrent et conservent tous les mots traduits par leurs systèmes afin de bâtir leur banque de données. Vous voulez à tout prix éviter la possibilité que le public puisse accéder à vos documents confidentiels ou à vos communications internationales hautement sensibles.
  2. Choisissez un traducteur qui est un expert à la fois dans la langue source et la langue cible. Microsoft reconnaît 16 variétés de français, mais elles représentent bien plus qu’un choix de mots. Les différences se retrouvent également dans la syntaxe, la façon dont les phrases sont structurées, et les expressions familières. Par exemple, le terme anglais « e-mail » se traduit par « courriel » au Québec, alors qu’en Europe, on dirait plutôt un « mail ».
  3. Les manipulateurs de mots ne sont pas des traducteurs. Certaines personnes croient pouvoir traduire simplement du fait qu’elles sont bilingues. Un vendeur bilingue d’un de nos clients avait « retraduit » notre travail parce qu’il croyait notre traduction erronée. Le résultat était plutôt amusant à lire et le client a compris les conséquences de ne pas se prévaloir des services d’un traducteur professionnel lorsque nous lui avons communiqué la signification en anglais de ce que son vendeur avait produit.
  4. Votre marque peut subir des dommages irréparables si vous n’utilisez pas un traducteur professionnel. De plus, toute économie réalisée sera effacée par la nécessité d’embaucher un traducteur pour corriger les problèmes. N’oubliez pas, vous avez environ 30 secondes pour convaincre le consommateur d’acheter votre produit ou service. Vous avez investi votre argent, votre temps et vos efforts pour pénétrer un nouveau marché, vos études révèlent que la clientèle locale est fière de sa langue et qu’elle s’attend à lire du texte bien écrit dans sa propre langue. Une mauvaise traduction nuira à vos ventes, car elle sera interprétée comme un signe de la mauvaise qualité de vos produits ou services.
  5. Choisissez un traducteur chevronné avec une expertise dans votre domaine. Il y a une multitude de sujets dans le monde, de la philosophie à la physique nucléaire et un traducteur ne peut pas être un spécialiste dans tous les domaines. Afin de savoir si un traducteur possède l’expertise et l’expérience nécessaires dans votre domaine, vous devriez:
    1. demander des exemples de son travail dans votre domaine;
    2. confirmer ses années d’expérience et ses accréditations;
    3. obtenir des références de clients récents;
    4. être sûr qu’un traducteur professionnel vous dira s’il possède l’expertise nécessaire dans votre domaine pour traduire vos documents.
  6. Méfiez-vous des tarifs excessivement bas. Comme les comptables et les avocats, les traducteurs sont des professionnels spécialement formés. Le choix d’un comptable ou d’un avocat simplement en raison de leurs faibles honoraires vous procure rarement la meilleure qualité. Les traducteurs professionnels:
    1. sont des communicateurs professionnels qui transposent un texte d’une langue à une autre afin de communiquer son contenu fonctionnel et émotionnel aussi fidèlement que possible.
    2. doivent avoir une excellente connaissance de la langue source et maîtriser parfaitement la langue cible.
    3. sont qualifiés pour rédiger un texte original, modifier des textes et produire des adaptations créatives.
    4. ont une certaine curiosité intellectuelle, ils sont adeptes à transférer des concepts d’une langue à l’autre, ils sont extrêmement consciencieux et ils possèdent une grande culture générale.
    5. doivent posséder un excellent entregent, une nature adaptable et de solides compétences rédactionnelles.
  7. Les traducteurs sont des conseillers en affaires et en communications afin de vous aider à générer des ventes. Ils connaissent les lois commerciales, les langues et la culture du marché cible. Les traducteurs doivent décortiquer la grammaire d’une phrase ou d’un mot particulier dans le document original qu’ils traduisent et doivent vous aviser de considérer des révisions au texte original qui auraient pu vous échapper afin de mieux communiquer avec l’auditoire cible.
    Il y a un cas célèbre d’un fournisseur de services cellulaires dans lequel le juge a basé son jugement sur la version française traduite d’un contrat parce qu’elle représentait mieux l’intention du fournisseur de service que la version anglaise originale. Si vous pouvez vous fier à votre traducteur pour fournir une traduction de qualité, vous pouvez également vous fier à lui pour vous conseiller si un certain passage devait être clarifié, au besoin. Cela fait partie du service que vous devriez recevoir.